logo

Du 7 au 17 novembre 2016 – Respiration no 2

RESPIRATION No 2

respirationno2

Du 7 au 17 novembre 2016

Que se passe-t-il en nous lorsqu’une œuvre nous porte à bout de souffle?

Dans Respiration no 2, les projets de Paul Neudorf et Zahra Peal, et celui de Cynthia Naggar, engagent les sensations éprouvées au sein-même de nos corps, lorsque l’expérience se situe à même nos poumons ou notre pouls.

Ressort-on de ces expériences esthétiques dans un second souffle?
L’exposition nous mène au gré des flux de nos respirations, de nos battements de cœur, du cycle des marées et des va-et-vient dans notre relation à l’œuvre.
À travers l’installation, la vidéo et la performance apparaissent des dynamiques de chassé-croisé entre l’empêchement, le refoulement et la projection vers un nouvel horizon.

Aurélie Besson

Vernissage et performance de Marilyne St-Sauveur le jeudi 10 novembre, 18 h à 20 h

Finissage: le jeudi 17 novembre, 18 h à 20 h

___

bvpic_cnaggar

Ils ont regardé la mer!
Conception: Cynthia Naggar

Ils ont regardé la mer! est une installation visuelle et interactive programmée dans Pure Data. Le participant est invité à peser sur un bouton qui captera les pulsations cardiaques de celui-ci. Les battements de cœur contrôlent les mouvements de la mer projetés en vidéo autour d’eux. L’artiste explore le rythme répétitif et ondulatoire de la vague qui existe silencieusement en nous.

L’œuvre est en elle-même une étrange introspection du corps humain qui nous ramène à l’idée qu’il existe une force et un lien direct nous reliant à la grandeur et à la beauté de la nature.

Biographie de Cynthia Naggar

Cynthia Naggar est une jeune artiste émergente de Montréal qui se perfectionne dans l’art numérique. Toujours en poussant les limites de son art, elle innove dans l’interactivité avec la vidéo, le son et l’électronique. Un travail qui reste minimaliste, mais qui fait toutefois réfléchir le public à la présence qu’il occupe dans l’espace et dans le temps.

Bachelière en médias interactifs, Cynthia Naggar façonne tranquillement sa carrière artistique. Elle présente ses installations dans divers centres d’art et festivals à travers le Canada. Elle s’intéresse aussi au documentaire. Son premier court métrage, « Violette », fût d’ailleurs présenté en 2015 au Festival international des films du monde.

Cynthia Naggar explore de plus en plus dans ses créations le portrait humain que l’on retrouve dans la culture populaire. Une beauté poétique à la fois absurde et bouleversante que l’on voit de temps à autre ressurgir de notre quotidien.

___

forward-on-the-exhale-4eme-choix-couleur

___(your name)___, forward on the exhale

Conception: Paul Neudorf et Zahra Peal
Danse: Marilyne St-Sauveur et Caroline Gravel
Musique: Patrick Beaulieu
Prise de son: Jérémie Jone
Conception d’éclairage: Juan Mateo Gonzales

Combien de respirations faut-il pour former une idée? L’acte de réaliser une œuvre d’art peut être à la fois stimulante ou au contraire angoissante. Dans cette installation vidéo, la physiologie du risque créateur est explorée à travers le souffle, et la manière dont celui-ci nous influence par son flux constant.

Les auteurs conçoivent le processus d’expérimentation comme évoluant de l’idée première vers une œuvre d’art achevée, tel un gaz chargé d’humidité se transformant en liquide. La sensation de risque se révèle temporaire, comme le sont les respirations qui nous transportent vers le résultat final. La respiration sculpte alors l’œuvre, et son contenu devient la matière-même avec laquelle les artistes créent.

Lien vers la bande-annonce

Biographies des artistes

Paul Neudorf

Paul est réalisateur et monteur vidéo depuis 2005. Après des études en journalisme à l’Université Concordia, il a d’abord travaillé dans le domaine du documentaire, puis s’est lancé dans la vidéo expérimentale de danse. Ses films ont été projetés dans plus de 30 festivals de film internationaux. Son vidéo de danse Strands a gagné le 1er prix dans la catégorie « narration expérimentale » au Columbus International Film Festival. Paul s’est impliqué dans divers programmes de développement créatif et de montage comme au Banff Centre et au Segal Centre for Performing Arts.

Zahra Peal

Depuis 13 ans, Zahra travaille comme développeuse de contenu créatif pour diverses disciplines artistiques, incluant des collaborations avec les arts de la scène, le cinéma et le design. Son design 1+1=1 a été présélectionné parmi les lauréats du design IDM, et les courts métrages sur lesquels elle a travaillé en tant que scénographe ont été présentés dans de nombreux festivals de film internationaux.

Marilyne St-Sauveur

Marilyne St-Sauveur danse dans les pièces de Marie-Julie Asselin, Marie Béland, Lynda Gaudreau, Frédérick Gravel, Emmanuel Jouthe, OSEZ!/Karine Ledoyen, Dean Makarenko, Andrew Tay, Katie Ward, la maison de production La 2e Porte à Gauche ainsi qu’avec l’artiste visuelle Elaine LaBrie. Ces projets la mèneront un peu partout sur les scènes québécoises et canadiennes, ainsi qu’aux États-Unis, en France, en Angleterre et en Belgique. Diplômée et boursière du Cégep de Saint-Laurent et de l’Université du Québec à Montréal, Marilyne St-Sauveur a enseigné au Département de danse du Cégep de Saint-Laurent, à l’UQAM, et a été conseillère aux mouvements auprès de la compagnie de théâtre Samsara et des marionnettistes Myriame Larose et Noe Cropsal. Plus récemment, elle partage sa danse auprès des personnes âgées avec la compagnie DanseCarpeDiem. Maman d’un jeune garçon, elle se joint à l’équipe de MamaDances et enseigne les classes Maman-bébé et Parent-enfant. ___(your name)___, forward on the exhale est sa première collaboration avec Paul Neudorf et Zahra Peal.

Caroline Gravel

Caroline Gravel termine son entraînement classique à l’École supérieure de danse du Québec (1993-1997). Elle se joint ensuite à l’artiste visuel Luc Boisclair avec qui elle collabore à des performances pendant plus de 4 années. Leur travail a été présenté entre autres au 3e Festival international d’Art actuel et de Performance à St-Petersbourg, en Russie (2001). Elle termine en 2002 un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal. Depuis, elle collabore à la création, performe et participe à des tournées internationales comme artiste solo et au sein des œuvres de chorégraphes montréalais dont Catherine Gaudet/LORGANISME, Dana Gingras/Animal of distinction, Daniel Léveillé danse, Jean-Sébastien Lourdais/Fabrication Danse, Dominique Porte/Système D, Jacques Poulin-Denis/Grand Poney et Andrew Turner. Dirigée par Manon Levac et mentorée par la chorégraphe Meg Stuart/Damaged Goods durant ses études de maîtrise, elle s’intéresse alors au travail d’état et à la notion d’auteur dans la création chorégraphique contemporaine. Active dans sa communauté, elle est élue au Conseil d’administration du Regroupement québécois de la danse en 2014. Depuis 2010, elle est aussi conférencière, conseillère artistique et enseignante invitée dans des contextes variés.

Dans ses œuvres chorégraphiques récentes, Bains Publics (2013) et Ma mère est un mâle alpha (2012), décrite par le New York Times comme “intriguing” with “strange, unsettling spontaneity”, elle explore la relation des sensations à la plastique du corps et leurs résonances affectives et perceptives.

Date: juin 23, 2016