logo

8-9-10 juin 2017 – Eau courante

EAU COURANTE

Eau courante

ESPACE CERCLE CARRÉ accueille les 8, 9 et 10 juin 2017, 20 h, la pièce Eau courante, un monologue théâtral avec musique qui approfondit les notions de deuil et de déni.

Pour réserver votre billet: espace@cerclecarre.coop

Description

Quand tu m’as dit que tu voulais couper les ponts, j’ai pas trop trop compris.

Lorsque la narratrice apprend la fin de sa relation avec l’homme à la lampe frontale, celui dont la lumière s’étend par-delà le fjord et avec qui elle a vécu quelques mois de bonheur totalement idéalisé, elle décide de prendre les mots de la phrase de rupture au pied de la lettre. Elle entreprend donc de couper des ponts: Jacques-Cartier, Champlain, d’Avignon et les corps de jeunes gymnastes en train de faire des renversements arrière, tout y passe.

Avec l’absurdité et l’intensité du déni se développe peu à peu un tracé. Celui de la colère et de la destruction des structures de leur relation, de ce qui les unit. Celui de la tristesse, où tous les hommes qu’elle croise sur les trottoirs portent le visage de l’être aimé. Celui de la résignation, où sa peau s’enduit d’écorces de bouleau et de neige pour que l’eau de la montagne éteigne peu à peu toutes les lumières du fjord et lui au milieu. Celui de la reconstruction, où tranquillement tous les passages à gués se referment et les lits d’eau se crèvent. Celui du minuscule, dans lequel se meuvent les mots du deuil avec lesquels il faut choisir de se battre et danser comme des fous.

___

dscf6075-1-copie

Équipe de création

Auteure / Florence Tétreault
Compositeur / Philippe Gatien
Metteur en scène / David Strasbourg
Chorégraphe / Natacha Filiatrault
Interprète (théâtre) / Zoé Vanier-Schneider
Interprètes (musique) / Philippe Gatien, Sarah-Judith Hinse-Paré, Lou Dunand-Vincent
Graphiste / Camille Savoie-Payeur
Photographe / Marc-André Dupaul
Vidéo / Lawrence Dupuis

___

 

 

 

 

 

 

pastedImageBiographies des artistes

David Strasbourg, mise en scène

David Strasbourg est diplômé de l’école de théâtre de Saint-Hyacinthe en 2012. On a pu le voir dans Warwick de Jean-Philippe Baril Guérard, ainsi que dans Ménageries et Tranche-Cul, du même auteur. Il a aussi travaillé avec le théâtre de l’Opsis pour les productions La Resistenza et Le Vertige. Il a collaboré à deux reprises avec le Théâtre La Bouilloire dans Crustacés et Les Ordinateurs. À l’été 2014, dans le cadre de Zone Homa, on a pu le voir dans Marie et Mario de Benjamin Prescott Larue. Depuis 2013, il participe à la production Jour 1, d’Érika Tremblay-Toy et Laurier Rajotte, une production du petit théâtre de Sherbrooke. Il est membre de L’Escadron Création, pour qui il a assuré l’assistance à la mise en scène de La Sonate Louis Slotin, mise en scène de Didier Lucien. Dernièrement, il a lui-même mis en scène la pièce G-Money, de Guillaume Choquette. À l’été 2015, il a participé à plusieurs spectacles de la programmation de Zone Homa, dont Pavlov, Les Orignals et Worcestershire.

 

pastedimage-1

Zoé Vanier-Schneider, narratrice

Zoé Vanier-Schneider se passionne pour les arts de la scène depuis l’âge de six ans. Depuis, elle cumule des expériences artistiques variées : théâtre physique, tragédie, spectacle pour jeune public. En 2013, elle termine sa formation en interprétation théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe. Zoé explore ensuite le maniement de la marionnette, le clown et le jeu à la caméra. Fascinée par la psychologie humaine, elle ne se lasse pas d’observer les êtres qui l’entourent. La rencontre de plusieurs formes d’art en marche dans une même œuvre que lui propose Eau courante est quelque chose qu’elle souhaitait explorer depuis longtemps.

 

 

 

 

Casting2cc2e (2)

Florence Tétreault, auteure
Florence Tétreault complète cette année une mineure en histoire de l’art et un baccalauréat en études littéraires à l’UQÀM. Elle est déjà détentrice d’un certificat en création littéraire dans le même établissement. Sa pratique est centrée sur l’écriture et l’intervention, le médium suivant les besoins du projet. Elle s’intéresse à la mémoire, au langage et à la notion de communauté.

 

 

 

 

 

561123290_640

Natacha Filiatrault, mise en scène et chorégraphie
Natacha Filiatrault évolue comme interprète et chorégraphe en danse contemporaine depuis 2005. Elle a dansé pour Normand Marcy (Twelve Naked Gueules) et Virginie Brunelle (Les cuisses à l’écart du cœur, Gastro Affective). Elle danse également pour la trilogie de Dave St-Pierre, La pornographie des âmes, Un peu de tendresse bordel de merde ! et Foudres, spectacle pour lequel elle prend part au processus créatif, qui tourne de 2008 à 2014 dans plusieurs festivals internationaux. En 2012, elle participe à la création du projet Espace Temps présenté à la SAT avec Evelyne Drouin (DJ Mini). C’est d’ailleurs à travers ce projet que Natacha bénéficie d’un support de Margie Gillis. En avril 2014, elle a participé à la performance Lying Bodies, Standing Bodies, d’Olivia Boudreau. Au cinéma, Carole Laure la choisit pour interpréter le rôle de Julie dans son film Love Project  et elle collabore au court-métrage La Volupté réalisé par Sarianne Cormier. Elle participe en ce moment comme chorégraphe au spectacle  La singularité est proche mis en scène par Jean-Philippe Baril Guérard, qui sera présentée à Espace libre en 2107.

 

 
Photo_ZoéBurns-Garcia
Zoé Burns-Garcia, scénographe
Touche à tout, Zoé Burns-Garcia nourrit un intérêt pour l’espace qu’elle décline à travers sa pratique de la scénographie, de la direction artistique et du design urbain. Diplômée du baccalauréat en scénographie de l’UQÀM en 2015, elle a depuis participé à plusieurs œuvres à titre de co-designer, dont La maison du 1er juillet (Zone Homa 2016), Le Pédalère (Village au Pied-du-courant 2016), ainsi que la Direction Artistique du long-métrage Nobody will be fine (réal. Kristina Wagenbaeur). Cette jeune créatrice a un penchant pour les œuvres participatives, inusitées et l’art furtif.

 

 

 

 

14344199_1789766701307390_313304033090108781_n

Philippe Gatien, compositeur

Philippe Gatien est un compositeur qui écrit de la musique depuis maintenant près de 15 ans. Après avoir obtenu un diplôme d’études collégiales en interprétation de la guitare classique au Collège Lionel-Groulx, il a complété un baccalauréat en écriture de la musique à l’Université de Montréal, lors duquel il a pu étudier avec le réputé compositeur Denis Gougeon. Récemment, il a composé deux pièces pour instruments solistes, l’indicatif d’une balladodiffusion, ainsi que la musique de trois pièces de théâtre. Philippe est à la recherche d’une musique raffinée mais accessible, qui peut soutenir la scrutation de l’analyste tout en émouvant l’auditeur.

 

 

 

 

 

189948_504133122941213_183446312_n

Violoncelliste                              Violoniste :
Vincent Fournier-Boisvert    Christophe Sansfaçon-Lévesque

Prix d’entrée

15 $

 

Date: juin 23, 2016